Bâtiment

La collection est hébergée dans un bâtiment industriel de 1926 d’une superficie totale de 3500 m². Un squelette en béton divise le volume en deux grands espaces ouverts recouverts d’un authentique toit en pointe boisé. Le musée comprend trois étages ainsi qu’une mezzanine. Dans la partie surplombant le hall d’entrée se trouvent cinq cabinets permettant la présentation séparée d’installations. Il y a également un grand espace de projet, construit en 1942 et recouvert par une voûte de béton en forme de coquille.

La rénovation du bâtiment et la construction neuve partielle ont été exécutées par le bureau d’architecture Robbrecht & Daem de Gand entre février 2005 et juillet 2006. Les architectes ont opté pour une approche discrète, ayant pour principe fondamental de placer l’art au centre, comme le souligne l’architecte Paul Robbrecht.

L’architecte Paul Robbrecht:

“Dès la première visite à l’ancien entrepôt sanitaire, il s’est avéré que cette location disposait de capacités et de forces intrinsèques suffisantes pour héberger cette collection. En enlevant le surplus de cloisons et de sols et par un jeu de nouvelles et de vieilles parois, il a été possible de créer une variation subtile de grands espaces flexibles aptes à héberger des œuvres de dimensions souvent considérables. Pour toucher le moins possible aux bâtiments existants, nous avons opté pour l’hébergement de tous les espaces techniques et sanitaires neufs dans un nouveau volume de liaison au cœur du musée. Ce bâtiment intermédiaire permet aussi la communication entre les deux halls existants et le passage par des nouvelles chambres plus intimes (les cabinets). Cette transition entre des espaces ouverts et des espaces plus intimes, de l’ancien au nouveau, du rude au doux, en addition avec les escaliers, les fenêtres et les vues, rend le bâtiment toujours surprenant et plein de possibilités pour des expositions permanentes et temporaires”.